Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 octobre 2022 3 05 /10 /octobre /2022 19:01

Comme je vous l'avais promis, il y a 100 articles, dans le 2147 du 30 décembre 2021, je vous entraîne une nouvelle fois dans les Asturies, le long de la Côte des Dinosaures !

La Côte des Dinosaures, ça fait un peut rêver quand même, ça a encore plus de pouvoir évocateur que notre Côte des Légendes ou de Granit Rose !

Cette Côte des Dinosaures s'étend sur une cinquantaine de kilomètres entre Ribadecella et Gijon. Et nous sommes sur des terrains du Jurassique, époque pendant laquelle les dinosaures abondaient sur les rivages qui n'étaient pas encore asturiens et piétinaient allègrement sables et vases. Ce qui fait qu'actuellement, on trouve quantité de leurs empreintes sur les côtes actuelles... maiss elles ne sont pas toujours très faciles à découvrir !

Si les araucarias existaient bel et bien au temps béni des dinosaures, pins maritimes et eucalyptus, par contre, j'en mettrais pas ma main au feu !
Pins et eucalyptus, playa de la Griega (Colunga).
Partager cet article
Repost0
2 octobre 2022 7 02 /10 /octobre /2022 16:44

On a eu un été tellement sec cette année en Bretagne, qu'il était devenu très difficile de trouver un coin de verdure... À part pour les privilégiés adeptes du golf, ou les riverains de nos baies...

Retour des marées vertes, mi-juillet 2022, Hillion (Baie de St Brieuc).
Partager cet article
Repost0
30 septembre 2022 5 30 /09 /septembre /2022 16:26

Un peu de graphisme, plutôt souple ou plutôt dur, ça nous manquait...

Micro-plissements dans les schistes de Kersanton.
Plissement décamétrique dans les grès de Landévennec.
On n'est pas dans les grottes de Lascaux, mais un petit lapin est caché sur la photo. L'avez-vous remarqué  ?
(Je vous aide, il est tapi en plein milieu du centre...)
Dans les vestiges de l'ancienne abbaye de Landévennec, un étrange triangle d'helxine.
Débit brutal de dalles de granite, anciennes carrières de Port Blanc.
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2022 2 27 /09 /septembre /2022 17:55

Après le crépuscule, c'est l'aube. Et un très laps de temps les sépare au solstice d'été !

Timide aurore, Pors Bugale (Plougrescant).
Lever du soleil, vite avalé par la brume de mer (Pors Bugale).
Reflets matinaux sur les mares des anciennes carrières de Port-Blanc.
Partager cet article
Repost0
24 septembre 2022 6 24 /09 /septembre /2022 17:45

Aaaaaaaah ! la série de couchers de soleils de nos bonnes vieilles séances de diapos du temps passé ! Je suis sûr que ça vous manque !

Depuis Port-Blanc, 2 des 7 Iles, lumières du soir... Un petit air de Gwenn-ha-Du très fatigué, usé par la brise marine...
Même endroit, en attente du rayon vert...
À nouveau trois des Sept Iles, mais vues de Plougrescant, cette fois-ci.
Rochers à Plougrescant (panorama vu du site du Gouffre).
Ciel crépusculaire de solstice d'été (Plougrescant).
Partager cet article
Repost0
21 septembre 2022 3 21 /09 /septembre /2022 16:33

Toujours à Port-Blanc - Penvenan, promenade digestive mais néanmoins vespérale et romantique le long du massif dunaire.

Ce soir-là, ambiance tout à fait particulière qui me faisait penser au dessin animé "Louise en hiver" de Jean-François Laguionie.

 

Partager cet article
Repost0
18 septembre 2022 7 18 /09 /septembre /2022 16:24

C'est vrai que cette couleur d'eau que je pourrais qualifier de lagonesque nous fait rêver aux Seychelles ou aux Maldives... alors qu'on est resté simplement sur notre côte nord bretonne, à Port Blanc (Penvenan).

Comme quoi les escapades touristiques lointaines et aériennes sont tout à fait vaines.

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2022 4 15 /09 /septembre /2022 18:00

Et les palmiers, ça résiste bien à la sécheresse, ces trucs là !

Promenade sous les palmes (des palmiers !) du jardin Georges Delaselle (île de Batz).
Partager cet article
Repost0
12 septembre 2022 1 12 /09 /septembre /2022 17:49

On a quand même eu en Bretagne, un été 2022 assez surprenant pour notre climat. C'est même un peu inquiétant de subir de telles températures et une sécheresse aussi prolongée... Dans mes articles précédents vous avez pu constater que nos espèces botaniques emblématiques, hortensias, fuschia... ne semblaient plus être adaptées à nos nouvelles conditions climatiques... Pourvou qué ça né douré pas !

Moi qui me gaussais de mes voisins qui, il y a quelques années, s'acharnaient à vouloir acclimater oliviers et lauriers roses dans notre contrée humide et fraîche, je dois constater qu'ils avaient déjà tout prévu !

On sera sans doute obligés à cultiver dans nos modestes jardinets, les espèces tropicales qui font dès à présent la célébrité de nos parcs et jardins exotiques.

Bananiers (sans doute Musa basjoo) dans les jardins de l'abbaye de Daoulas. 
Et dans le jardin Georges Delaselles sur l'île de Batz.
Partager cet article
Repost0
9 septembre 2022 5 09 /09 /septembre /2022 18:16

Et s'il n'y avait que les hortensias à avoir souffert... Tous mes arbustes ont accusé le coup et certains ne s'en remettront pas...

Je ne pense pas que vous reconnaissiez en ce pauvre hère déplumé, un Fuschia magellanica Alba !
Et les frondes de mes Osmunda regalis ont perdu leur verte fraîcheur...
Je suis désespéré... et même en pleurant sur elles comme une Madeleine, il n'y a plus d'espoir...
Partager cet article
Repost0