Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 18:11

Haute attraction de la région de Barfleur, le phare de Gatteville, se dresse à 2 petits kilomètres de l'étang de Gattemare.  75 mètres de hauteur, le deuxième plus haut de France (après celui de l'île Vierge dans le Finistère... et vive les Bretons !) 

Construit en 1832-1834 pour signaler les dangers du Raz de Barfleur en remplacement de l'ancien phare de 1774, trop modeste avec ses 25 mètres de hauteur. C'est pour cela qu'on a 2 phares pour le prix d'un sur la pointe de Barfleur !

Le phare est ouvert à la visite et abrite un musée. Mais attention, la montée au phare est réservée aux touristes en bonne condition physique. Il faut se farcir 365 marches ! Donc, terrible effort déconseillé aux cardiaques ou aux ex-covid...

Alors moi, qui souffre d'une gonarthrose, j'hésite. En plus, le temps gris et la visibilité réduite sont rudement dissuasifs, je trouve... Pas vous ?

Du coup, la visite du phare, pour aujourd'hui, c'est dans les choux...

La région de Barfleur, le Val de Saire, est très réputée pour ses productions légumières !

Donc, vous ne verrez pas de plans rapprochés des phares de Gatteville... Je me suis inspiré des œuvres de Paul Signac (qui a vécu quelques années à Barfleur 1932-1935), et ne l'ai photographié que de très loin...

Du Rocher de la saline, les phares de Gatteville, tout au loin, là-bas.
Phares de Gatteville, de Barfleur, soir, marée montante.
Coup de vent, Barfleur.
Partager cet article
Repost0
26 mars 2021 5 26 /03 /mars /2021 18:40

Avant d'atteindre le phare de Gatteville, le GR 223 longe, sur près de 2 km, un dernier étang, celui de Gattemare. Un nom qui flanque la trouille...

C'est un un grand marais littoral, avec un étang de 21 hectares, séparé de la mer par un puissant cordon de graviers et de dunes sableuses. L'ensemble du site (80 hectares), cordon, marais et étang, est un espace protégé du Conservatoire du Littoral.

D'après le descriptif du site, l'eau de l'étang serait de mauvaise qualité (Gattemare, Gâte-mare ?...) car le phytoplancton y prospère en été et recouvre toute la surface d'un voile verdâtre qui étouffe toute vie... Pas très gai.

Quant au cordon de graviers, il est un peu plus accueillant... D'un grand intérêt ornithologique - les gravelotsy nichent - et floristique - il abrite des nombreuses plantes patrimoniales : Linaire des sables, Diotis maritime et chou marin.

Malheureusement, à la mi-septembre, pour habiller la dune, il ne reste pratiquement plus que les pompons des lagures, les perce-pierres ou le thym-serpolet.
Ancienne plaque de désensablement sortant de la dune.
Que fait-elle là ? Souvenir du D-Day ou résidu de l'ancienne sablière qui exploitait le site jusqu'aux années soixante ?
Partager cet article
Repost0
23 mars 2021 2 23 /03 /mars /2021 18:38

Qui a dit "Delle" ?!  Mortadelle... C'est fin...  pourquoi pas prosciutto, tant que vous y êtes !  Je vous en ficherais, moi, tiens, de la morte Adèle ! Vous m'f'rez 4 jours !

Trêve de plaisanterie bidassique. Vous savez certainement que le morta est un bois en voie de fossilisation qu'on retrouve dans d'anciennes tourbières. Comme en Brière.

Des artistes artisans usent de ce bois pour fabriquer des couteaux à couper le souffle !

Ici, c'est en contrebas de la plage du Vicq, le sable ayant été 'dégraissé' par quelques coups de vent, qu'apparaissent à présent ces tourbières fossiles. Emouvante récession temporelle nous prouvant, mais était-ce encore nécessaire, que le niveau de la mer remonte !

Tourbières fossiles. Plage du Vicq.
Bois fossile (ou presque). Plage du Vicq. Vicq-sur-Mer.
Partager cet article
Repost0
20 mars 2021 6 20 /03 /mars /2021 18:37

Etrange tire d'article... Voici que je parle par énigmes... Bath, kesako ? Et isobathes, ça doit sans doute signifier la même chose, en plus complique et au féminin... Ben, non.

Je vous explicite donc tout cet apport brutal de vocabulaire, surtout pour les plus jeunes. Bath est une vieille expression française -ou une expression du vieux français d'il y a un siècle, si vous préférez- qui signifie : c'est bien, c'est chouette, c'est au poil, ça baigne ou c'est kool, voire qui vaut un smiley ou un like... 

Quant aux isobathes (avec le e à la fin) c'est un terme technique qui représente les courbes de niveau sous-marines... (les altitudes sous l'eau, si vous préférez...) (faut vraiment tout vous expliquer...)

Eh bien, à Vrasville, la pente assez prononcée de la plage des Mares, permet à la marée descendante de surligner, d'un délicat dépôt d'algues, chaque décimètre de descente vers les abysses...

Vous ne trouvez pas ça bath ?!

(à marée descendante)
(et à marée montante : la plongée vers les abysses s'est raccourcie... )
Partager cet article
Repost0
17 mars 2021 3 17 /03 /mars /2021 18:51

Le GR 223 chemine donc, entre Fermanville et Gatteville, juste sur la lisière entre mer et marais. Sur votre gauche, de l'eau salée et à droite une solution acqueuse plus ou moins corsée, le marais. Vous pouvez donc deviner que le milieu est plutôt intéressant pour les découvertes botaniques.

Joncs dans le vent. Marais/dunes de Tucqueville.
Chiendent, chou marin et polypode ! Curieuse association végétale ! (Dunes de Tucqueville).
Sur les pentes des dunes de Tucqueville, des tapis de mousse de rennes, on n'est pourtant pas en Laponie !
Marais de la Mare (site naturel protégé).  Salicornes rouges d'automne et phragmites au vent.
Partager cet article
Repost0
14 mars 2021 7 14 /03 /mars /2021 18:46

De Fermanville à Gatteville, sur une douzaine de kilomètres, le sentier côtier (GR 223) longe le trait de côte au ras de la mer.

C'est une côte basse et granitique, alternant pointes rocheuses et anses sableuses. Les pointes sont reliées entre elles par de longs cordons dunaires qui isolent de grands étangs et marais littoraux. Ce qui crée un milieu extrêmement riche et varié, bonheur du naturaliste...

Par contre, la marche sur ce sentier, dans les nombreux secteurs sableux, devient extrêmement difficile. Surtout si la météo s'en mêle, en vous envoyant un vent d'Est terrible en pleine poire, un soleil pétant et des nuages de sable plein les yeux... une traversée du Ténéré ! Ce qui me fait penser avec tendresse à Théodore Monod...

Fermanville, anse de la Saline.
Sinuant entre les touffes de chou marin, un sentier côtier du genre saharien... (vers la plage des Mares de Vrasville).
Tallée de criste marine. Plage du Rocher du Tabot (Renouville - Vicq-sur-Mer).
Et un phoque gris, en habitué du coin, regarde passer les touristes avec condescendance...
(Plage du Sablon - Vicq-sur-Mer) 
Partager cet article
Repost0
11 mars 2021 4 11 /03 /mars /2021 16:24

Le nombre de commentaires enthousiastes sur l'article précédent, me prouve que mes followers ont un faible pour les couchers de soleil et qu'ils ont bon goût. Et surtout, saloperie de couvre-feu de 18h, d'être frustrés de rentrer chez eux avant d'avoir pu admirer notre étoile passer sous l'horizon !

Je me permets donc de vous présenter une nouvelle séquence sur le coucher de l'astre du jour. Au Cap Levi, cette fois-ci. Plus précisément, de la pointe d'Eréval en Fermanville.

Croix du Prométhée. Monument élevé à la mémoire des 62 disparus du sous-marin Prométhée, qui a coulé en 1932 au large du Cap Lévi.
Partager cet article
Repost0
8 mars 2021 1 08 /03 /mars /2021 18:20

Le Fort de Nacqueville, lieu stratégique pour admirer les couchers du soleil là-bas tout à l'Ouest au-delà de la pointe de La Hague, ou ses levers, une vingtaine de kilomètres à l'Est, derrière le Cap Lévi.

Je vous laisse observer qui est qui et où !

 

Partager cet article
Repost0
5 mars 2021 5 05 /03 /mars /2021 18:06
Comme une étrave : défenses du fort de Querqueville (Cherbourg).
La piscine dans les rochers. Plage de Querqueville.
Partager cet article
Repost0
2 mars 2021 2 02 /03 /mars /2021 17:46

La plage de Nacqueville est sûrement une des plus belle du Cotentin, et il paraît même qu'elle est classée dans le top 10 des plus belles plages françaises. Mazette !

Sable fin, 2,5 km de longueur d'Est en Ouest, mais du coup exposée plein Nord. Zut alors !...

Mais bon, à la plage, on n'est pas obligés de passer sa journée à bronzer-idiots. On peut également pêcher la crevette ou jouer au Paris-Dakar comme l'on fait ces bigorneaux.

Mais attention quand même !  Le sable marin devenant objet de spéculation et de trafic pour répondre aux besoins du boom de la construction immobilière, espérons que cet article ne soit pas lu par les trafiquants de la mafia du sable... ça pourrait leur donner des idées !
Partager cet article
Repost0