Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 avril 2021 3 14 /04 /avril /2021 18:59

Début février, chutes de neige à Huelgoat. Une jolie couche de 5 cm, mais qui n'a, hélas, pas tenu très longtemps. Mais, bon, vu la rareté du phénomène à présent (réchauffement climatique...), fallait pas faire la fine couche (Heu, pardon, je voulais dire douche,... Non, non , bouche !) (ça m'avait échappé de la souche)....

La gavotte des corneilles !
Et un chevreuil est passé dans le p'tit bois derrière chez moi !
Partager cet article
Repost0
10 avril 2021 6 10 /04 /avril /2021 18:34

Quelques jours de gel début janvier, et c'est la magie du givre et de la glace !

Depuis le temps qu'on avait des hivers mornes et doux... ça ravigote !

Effets du gel. Site de la Mine - Locmaria-Berrien.
Partager cet article
Repost0
7 avril 2021 3 07 /04 /avril /2021 18:25

Petit retour au cœur de l'hiver en forêt d'Huelgoat.

On est en avril, soit, mais comme en avril il ne faut pas se découvrir d'un fil malgré les effluves printanières, que vous êtes des gens raisonnables, vous n'avez sûrement pas rangé votre doudoune... Donc tout va bien, on peut retourner dans le froid hivernal.

 

Partager cet article
Repost0
4 avril 2021 7 04 /04 /avril /2021 18:26

Ce matin-là, un brutal coup de vent d'Est, est venu nous chahuter un peu... ça réveille.

Les barques du port de Barfleur, gigotent et godillent mais sont bien à l'abri dans leur havre de paix...
Lever du jour, pointe de Barfleur.
Coup de vent et ressac à marée haute devant l'île de Tatihou (Pointe de Saire).
Digue de St Vaast-la-Hougue nettoyée au karcher...

Et c'est ainsi que s'achève cette petite vadrouille dans le Cotentin !

Partager cet article
Repost0
2 avril 2021 5 02 /04 /avril /2021 18:09

Vous le saviez sans doute mais n'y pensiez plus, géologiquement parlant, le Cotentin (et du coup une bonne partie de la Normandie...) fait partie du Massif Armoricain.

Et qui dit armoricain dit Bretagne... je n'ose penser aux conséquences qui pourraient en découler en cas de revendications territoriales de certains nationalistes bretons...

Revenons à la géologie : 2 milliards d'années (au bas mot), c'est ce que représente l'histoire géologique du Cotentin. Respect...

C'est vers Omonville et le cap de la Hague qu'on rencontre les roches les plus anciennes, les orthogneiss de l'Icartien (datés à 2,1 milliards d'années).
A la Pointe de Querqueville, on marche sur les schistes métamorphiques du Précambrien dont l'âge avoisine les 600 millions d'années...
Près du Cap Lévi, on rencontre un granite rose orangé, un peu semblable à celui de Ploumanac'h et daté comme lui de 300 millions d'années (Massif granitique de Barfleur).
De beaux filons de quartz aux froids reflets d'acier semblent le trancher avec une aisance inquiétante (Anse du Brick).
Le granite de Barfleur se polit fort bien. Il suffit d'avoir du sable, des vagues et une bonne dose de patience... mais en géologie, l'unité de temps étant le million d'années, on n'est pas si pressés que ça... (Pointe de la Saline, près du phare de Gatteville)

 

Partager cet article
Repost0
1 avril 2021 4 01 /04 /avril /2021 18:09

Faux poisson, certes, mais surtout de mauvais goût, voire révoltant.

Dauphin commun échoué. baie d'Audierne.
Pour se souvenir que la pêche industrielle intensive massacre des milliers de dauphins chaque année !
Partager cet article
Repost0
31 mars 2021 3 31 /03 /mars /2021 18:33

Tout le monde connaît le tamaris, ce charmant arbuste aux fleurs roses et plumeuses, symbole de la légèreté méditerranéenne...

Sur le sentier côtier de ce nord Cotentin, il est très présent tout au long du sentier côtier, mais ici, il atteint des dimensions et des carrures impressionnantes ! De vieux durs à cuire !

Vieille haie de tamaris. Pointe de Jardeheu.
Vieux tamaris résistant encore à la montée du niveau marin.
Pointe de la Masse, Barfleur.
Partager cet article
Repost0
28 mars 2021 7 28 /03 /mars /2021 18:11

Haute attraction de la région de Barfleur, le phare de Gatteville, se dresse à 2 petits kilomètres de l'étang de Gattemare.  75 mètres de hauteur, le deuxième plus haut de France (après celui de l'île Vierge dans le Finistère... et vive les Bretons !) 

Construit en 1832-1834 pour signaler les dangers du Raz de Barfleur en remplacement de l'ancien phare de 1774, trop modeste avec ses 25 mètres de hauteur. C'est pour cela qu'on a 2 phares pour le prix d'un sur la pointe de Barfleur !

Le phare est ouvert à la visite et abrite un musée. Mais attention, la montée au phare est réservée aux touristes en bonne condition physique. Il faut se farcir 365 marches ! Donc, terrible effort déconseillé aux cardiaques ou aux ex-covid...

Alors moi, qui souffre d'une gonarthrose, j'hésite. En plus, le temps gris et la visibilité réduite sont rudement dissuasifs, je trouve... Pas vous ?

Du coup, la visite du phare, pour aujourd'hui, c'est dans les choux...

La région de Barfleur, le Val de Saire, est très réputée pour ses productions légumières !

Donc, vous ne verrez pas de plans rapprochés des phares de Gatteville... Je me suis inspiré des œuvres de Paul Signac (qui a vécu quelques années à Barfleur 1932-1935), et ne l'ai photographié que de très loin...

Du Rocher de la saline, les phares de Gatteville, tout au loin, là-bas.
Phares de Gatteville, de Barfleur, soir, marée montante.
Coup de vent, Barfleur.
Partager cet article
Repost0
26 mars 2021 5 26 /03 /mars /2021 18:40

Avant d'atteindre le phare de Gatteville, le GR 223 longe, sur près de 2 km, un dernier étang, celui de Gattemare. Un nom qui flanque la trouille...

C'est un un grand marais littoral, avec un étang de 21 hectares, séparé de la mer par un puissant cordon de graviers et de dunes sableuses. L'ensemble du site (80 hectares), cordon, marais et étang, est un espace protégé du Conservatoire du Littoral.

D'après le descriptif du site, l'eau de l'étang serait de mauvaise qualité (Gattemare, Gâte-mare ?...) car le phytoplancton y prospère en été et recouvre toute la surface d'un voile verdâtre qui étouffe toute vie... Pas très gai.

Quant au cordon de graviers, il est un peu plus accueillant... D'un grand intérêt ornithologique - les gravelotsy nichent - et floristique - il abrite des nombreuses plantes patrimoniales : Linaire des sables, Diotis maritime et chou marin.

Malheureusement, à la mi-septembre, pour habiller la dune, il ne reste pratiquement plus que les pompons des lagures, les perce-pierres ou le thym-serpolet.
Ancienne plaque de désensablement sortant de la dune.
Que fait-elle là ? Souvenir du D-Day ou résidu de l'ancienne sablière qui exploitait le site jusqu'aux années soixante ?
Partager cet article
Repost0
23 mars 2021 2 23 /03 /mars /2021 18:38

Qui a dit "Delle" ?!  Mortadelle... C'est fin...  pourquoi pas prosciutto, tant que vous y êtes !  Je vous en ficherais, moi, tiens, de la morte Adèle ! Vous m'f'rez 4 jours !

Trêve de plaisanterie bidassique. Vous savez certainement que le morta est un bois en voie de fossilisation qu'on retrouve dans d'anciennes tourbières. Comme en Brière.

Des artistes artisans usent de ce bois pour fabriquer des couteaux à couper le souffle !

Ici, c'est en contrebas de la plage du Vicq, le sable ayant été 'dégraissé' par quelques coups de vent, qu'apparaissent à présent ces tourbières fossiles. Emouvante récession temporelle nous prouvant, mais était-ce encore nécessaire, que le niveau de la mer remonte !

Tourbières fossiles. Plage du Vicq.
Bois fossile (ou presque). Plage du Vicq. Vicq-sur-Mer.
Partager cet article
Repost0