Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 mars 2019 1 04 /03 /mars /2019 18:44

Cryptogrames ! Ptéridophytes !

Fougères et lycopodes, plantes sans fleurs mais à spores ont des noms d'injures à la Capitaine Haddock !

La Doradille du Nord (Asplenium septentrionale).
Le Polystic en lance (Polystichum lonchitis).
Et sorti des la nuits des temps,  le Lycopode en massue (Lycopodium clavatum).
Partager cet article
Repost0
2 mars 2019 6 02 /03 /mars /2019 18:22

Si, en ce moment, la nouvelle récolte de sève de bouleau est attendue par les amateurs de boissons naturelles et bienfaitrices, attention à la sève des euphorbes ! C'est un latex plus ou moins corrosif suivant les espèces, capable de faire des trous dans la couenne. On peut même l'utiliser pour brûler les verrues !

L'Euphorbe petit-cyprès.
L'Euphorbe ésule (ou d'Irlande).
Partager cet article
Repost0
28 février 2019 4 28 /02 /février /2019 19:28

Après les plantes de tailles modestes mais pourtant remarquables, des sujets un peu plus grands et plus facilement photographiables... Pas besoin de se plier en deux, voire de se coller au sol pour tirer leur portrait !

Rhododendron ferrugineux.  (J'aime bien les rhododendrons...)
Les délicates fleurs de l'Alisier.
Une drôle d'allure pour un chèvrefeuille ! Lonicera pyrenaica.
Fleurs vertes et discrètes, le Daphné lauréole.
Les bouleaux, devant supporter un lourd fardeau de neige pendant plusieurs mois, ont tendance à développer scolioses, cyphoses et lordoses, les pauvres !
Partager cet article
Repost0
26 février 2019 2 26 /02 /février /2019 19:14

Quelques petites plantes grasses et rase-mottes amatrices de rochers : les orpins.

On les appelle "succulentes"... bien qu'elles soient un peu trop poivrées à mon goût !

Encore une plante paradoxale... Malgré ses feuilles rouge-vif, on la nomme orpin blanc.
De petites étoiles blanches pour fleurs et des feuilles violettes : le Sédum dasyphyllum, pas très sauvage, mais très commun près des anciennes habitations.
Partager cet article
Repost0
24 février 2019 7 24 /02 /février /2019 17:37

Comme on dit vulgairement : à ras des pâquerettes...

Dès la fonte des neiges, tout un tapis de fleurs, courtes sur pattes mais très rapides à s'épanouir, envahit au plus vite les pelouses rases des alpages.

 

La Gentiane de Koc'h (qui en montagnard, contrairement au breton, n'est pas un gros mot...).
Sa petite cousine, la Gentiane printanière.
L'Anémone hépatique.

 

Et la douce et délicate Anémone printanière...

 

Encore sous la forme d'une modeste rosace, le Chardon fausse-carline qui ne tardera pas à lancer vers le ciel sa longue hampe florale et piquante.
Partager cet article
Repost0
22 février 2019 5 22 /02 /février /2019 17:24

Il n'y a pas que les saxifrages qui sont cap' de fleurir les rochers d'altitude.

C'est même parfois une surfréquentation multicolore...

(un peu, comme les cordées d'alpinistes à l'assaut du Mont Blanc (ou du Vignemale !)

 

La Primevère hérissée.

La Ramondia, rareté et emblème pyrénéen

(j'étais rudement content de la trouver !)

L'Androsace vitaliana, si je ne m'abuse...
L'Anthyllis des montagnes...
Et le Daphné camélé... parfois également hôte des prairies rases.
Barbe de Bouc !  j'allais oublier la Joubarbe !
(l'artichaut de là-bas...)
Partager cet article
Repost0
20 février 2019 3 20 /02 /février /2019 17:09

 Saxifrages... ça ne serait pas le nom d'une tribu saxonne au temps des invasions barbares ?

Pas de tout, ce sont des fleurs, au nom certes un peu barbare, signifiant "brise-pierre' (de saxum : pierre et frangere : briser ; et c'est du latin...).

De très nombreuses espèces de ces résiste-à-tout ornent nos montagnes et ont des fleurs toujours très belles mais on hésite bien souvent sur leur détermination... donc, si j'ai fait des erreurs dans les espèces rencontrées ci-dessous, merci de me le signaler.

 

 

Celui-ci, reconnaissable entre tous, est le Saxifrage des Pyrénées.

 

Pour ceux-ci, je pensais à Saxifraga tenella...

 

Ceux-ci, Saxifrages à feuilles opposées, peut-être...
Et un beau tapis de Saxifrages aquatiques...
Partager cet article
Repost0
18 février 2019 1 18 /02 /février /2019 17:22

Un joli décor floral égaie les abords des granges du plateau de Saugué. De quoi fredonner le tube de Sidney Bechet en tirant le portrait de toutes ces petites fleurs...

Muret bien décoré.
Pensées cornues.
Peut-être bien le plantain des Pyrénées...
Normalement, le thym devrait calmer les nerfs, même celui-ci pourtant appelé Thymus nervosus... (Thym à nervures saillantes)
Partager cet article
Repost0
16 février 2019 6 16 /02 /février /2019 18:55

Toujours sur le plateau de Saugué : impacts de foudre, ou crash de débris spatiaux ?

Non : écobuage. Les touffes de genévrier ne semblent pas très bien vues par les éleveurs du coin...

 

 

Partager cet article
Repost0
14 février 2019 4 14 /02 /février /2019 18:48

Le plateau de Saugué domine la rive gauche du gave de Gavarnie et offre un superbe point de vue sur le Cirque du même nom.

Ses belles prairies, parsemées de granges et couvertes de fleurs sont magnifiques.

Seule ombre au tableau, il est traversé sur toute sa longueur par un hideuse ligne à haute tension qui draine jusqu'en Espagne, l'énergie produite par l'usine hydro-électrique de Pragnères et qui fait monter la mienne (de tension)...

Le Cirque de Gavarnie, du plateau de Saugué.

 

Prairies, plateau de Saugué.
Rûches d'altitude, plateau de Saugué.
Gâcheuse de paysage et élévatrice de tension (Plateau de Saugué).
Partager cet article
Repost0