Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2021 4 09 /09 /septembre /2021 16:53

Pour en revenir aux failles de Martin-Plage, question géologie, c'est pas simple... Même avec la carte géologique de St Brieuc et sa notice explicative...

La faille de St Brieuc affecte des terrains de métasédiments détritiques briovériens, tandis que celle des Rosaires recoupe les wackes et les siltites de la formation de Binic, datées du Briovérien également (600 Ma).

Très compliqués mais assez esthétiques, ces métasédiments.

Métasédiments briovériens, sur l'estran de la faille des Rosaires.
Partager cet article
Repost0
6 septembre 2021 1 06 /09 /septembre /2021 18:53

Falloir au subjonctif présent ? Vous avez 10 secondes !

Qu'il faille ! Bravo ! Ça se voit que vous êtes de la vieille école !

Je suis sûr que la moitié des candidats au Bac 2021 auraient été collés si on leur avait posé la question !

Tout ce préambule pour en venir à cet article géologique et nostalgique sur les falaises de Martin-Plage (Plérin, baie de St Brieuc).

C'est dans ce coin-là que j'ai passé toute mon enfance (voir à ce sujet, mon article dans le mook GLAZ n°1 - qu'il va d'ailleurs être grand temps d'acheter - si ce n'est fait - avant qu'il ne soit épuisé ! ) et j'adore revenir m'y balader.

Deux grandes failles scient les falaises : celle de Martin et celle dite des Rosaires, bien qu'elle se situe toujours sur Martin, mais n'appartient pas à la même formation géologique... Selon les géologues.

Elles ont très belles, très graphiques et colorées.

C'est très très compliqué d'expliquer leur origine du point de vue géologie pure, mais elles m'émeuvent et m'électrisent à chaque fois que je m'en approche... Que voulez-vous, je suis un grand sentimental sous ma peau d'ours (des cavernes) !

Pub pour Glaz, pour que vous repériez facilement sa couverture chez votre libraire !
Faille de Martin-Plage.
Aspects de la faille des Rosaires.
Partager cet article
Repost0
3 septembre 2021 5 03 /09 /septembre /2021 19:17

Tenez, si ça vous dit, petite balade géologique dans la baie de Morlaix, côté Trégorrois (à l'Est). Si vous avez visité l'ancien centre ville de Morlaix, vous avez sans doute remarqué que les bâtiments n'étaient pas en granite typiquement breton, mais en schiste. Un schiste spécial, très esthétique, présentant une alternance de bandes blanches et noires très plissotées, un peu comme un drapeau breton flottant au vent, d'où son qualificatif de zébré (les géologues vont à l'essentiel)... En plus, géologiquement, la ville de Morlaix est située dans un petit bassin sédimentaire datant du Carbonifère ( 350 millions d'années avant nous).

Pour voir ce schiste  en situation, faites donc une petite balade sur l'estran de la rive droite de la baie de Morlaix, du Dourduff, jusqu'au site de Kerarmel. 

En plus, le long du rivage, à mi-marée, vous pouvez, en soulevant les goémons, faire une belle récolte de bigorneaux ! Et des gros, bien gras...

 

Dans les schistes zébrés, lits schisteux sombres et lits gréseux clairs...  Parfois un filon de quartz intervient dans la mêlée !
Partager cet article
Repost0
31 août 2021 2 31 /08 /août /2021 18:18

Toujours sur la côte est de la Baie de Morlaix, pointe de Primel-Trégastel, des Nombrils de Vénus plus ou moins rougeauds*, contrastant avec leur look habituel, sans doute dû à une variation génétique plutôt qu'à une différence de teinte résultant de leur exposition au soleil, car elles étaient tout à fait voisines, croissant sur  même talus. Les mystères de la Nature...

Nombrils de Vénus. Pointe de Primel, baie de Morlaix.
* à l'époque du gros rouge (le pinard), on aurait dit 'Sénéclausé' !
Partager cet article
Repost0
29 août 2021 7 29 /08 /août /2021 18:09

Nous voici déjà fin août, les vacances sont terminées et la rentrée des classes s'annonce... nostalgie des rentrées scolaires d'autrefois... sans gestes-barrière, ni masque ou passe-sanitaire... Simplement coups de sifflet, voire baffes aux récalcitrants... C'était vraiment le bon temps !

Remontons un peu le temps jusqu'en juin dernier pour faire une balade botanique sur le sentier côtier de la baie de Morlaix, avant qu'il ne soit piétiné et pelé par les milliers de vacanciers passés là cet été...

Jasione des montagnes et du bord de mer à la fois.
Armérie maritime.
Orpin des Anglais et tableau végétal.
Partager cet article
Repost0
27 août 2021 5 27 /08 /août /2021 18:09

Pour terminer notre petite vadrouille dans la nature entre Brignogan et Kerlouan, comme il se doit dans tout bon documentaire, un magnifique lever du jour et coucher du soleil !

Par temps de crasse, c'est vrai...

Plutôt que critiquer le photographe, essayez de trouver quelle est la photo du lever du jour et celle du coucher de soleil !

 

Partager cet article
Repost0
26 août 2021 4 26 /08 /août /2021 18:03

Bon, d'accord, on est dans le Nord-Finistère et, malgré le réchauffement climatique, il n'y a pas encore de cocotiers sur la dune, mais avouez que cette ambiance marine exotique avec ces gros blocs de granite et ce sable blanc peuvent nous faire rêver à ces îles paradisiaques...

Balade sur la plage vers Meneham (Kerlouan), début juin...
Partager cet article
Repost0
23 août 2021 1 23 /08 /août /2021 17:13

Ces curieuses cuvettes, au sommet des blocs de granite ont bien fait fantasmer nos savants celtisants du XIXe siècle. Ils les ont interprétées comme étant des pierres / autels sacrificiels où officiaient des druides sanguinaires !

Et ce rocher-ci, m'évoque le livre de Daniel Pennac "L'Œil du Loup".

 

Partager cet article
Repost0
20 août 2021 5 20 /08 /août /2021 17:04

La côte entre Brignogan et Kerlouan est un magnifique chaos d'énormes rochers.

Ce massif granitique "de Brignogan-Plouescat" s'est mis en place il y a environ 300 millions d'années. C'est un granite porphyroïde gris clair à gros cristaux de feldspath de plusieurs centimètres surnommés "dents de cheval".

Niché dans les rochers, le charmant petit port de Pontusval.
Et voici à quoi ressemble le fameux granite porphyroïde à  dents de cheval !
Partager cet article
Repost0
17 août 2021 2 17 /08 /août /2021 16:46

Caractéristiques des lumières bretonnes, ces ciels d'un bleu-ardoise parfois annonciateurs d'ondées.

La côte granitique entre le phare de Pontusval et le sémaphore de Brignogan.
Partager cet article
Repost0