Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2021 3 14 /07 /juillet /2021 19:26

... le temps qui passe et prend son temps.

On est toujours en presqu'île de Plougastel-Daoulas, vers l'Hôpital-Camfrout, le long des rives de l'estuaire de l'Aulne. C'est un coin très chouette. Esthétique, tranquille, ignoré par les hordes touristiques... Du moins pour le moment...

On est sur du schiste. Du Dévonien supérieur. Et c'est du vieux. 380 millions d'années. (bien avant que l'Homo* sapiens ne vienne tout gâcher.)

Ses dépôts en strates très fines et ses plissements subtils m'enchantent. 

* qui n'a pas du tout mérité sa majuscule...

 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2021 7 11 /07 /juillet /2021 19:12

En contemplant ses sombres eaux, on n'imagine pas que l'Aulne a creusé son lit en un véritable canyon, au cours des temps géologiques, pour rejoindre le fleuve Manche qui se trouvait alors à plusieurs dizaines de kilomètres... Ce n'est pas celui du Grand Canyon du Colorado, mais sa profondeur atteint de 20mètres de fond, quand même !

La remontée du niveau marin se poursuit depuis... Pour preuve, cet ancien chemin à charrettes, le long de l'estran de l'anse de Troaon, juste en face de Landevennec, qui à présent est recouvert par les goëmons (Ascophyllum nodosum).

 

Partager cet article
Repost0
8 juillet 2021 4 08 /07 /juillet /2021 18:25

Dans le petit port d'échouage de Troaon, pourrissant sur la vasière, des annexes tristement abandonnées... Pauvres Tabur, pourtant maintes fois repeints rafistolés... et devenus des oeuvres d'art !

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2021 1 05 /07 /juillet /2021 18:19

La philosophie du Land-Art étant d'utiliser dans une création artistique et graphique les éléments naturels de notre environnement immédiat, les artistes qui ont décoré ces arbres avec les coquilles d'huîtres récoltées en bord de plage, ont tout compris !

Sur le site, il y avait également pléthore de coquilles de bigorneaux en bord de mer... mais les accrocher aux branches aurait vraiment été une tache difficile et ingrate... 

Mais, je lance l'idée.

Bords de l'Aulne. Troaon, L'Hôpital-Camfrout.
Partager cet article
Repost0
2 juillet 2021 5 02 /07 /juillet /2021 18:07

L'inexorable montée du niveau marin... Des arbres centenaires, qui croissaient bien tranquilles sur leur talus de bord de falaise se retrouvent à présent échoués sur la grève comme des pieuvres égarées... 

Frênes marins. Rives de l'Aulne, Troaon, l'Hôpital-Camfrout.

Chose curieuse que vous avez sans doute constatée également, les ormes qui ont été éradiqués de nos campagnes par la graphiose, ne se rencontrent plus qu'en bord de mer...

L'iode a l'air d'avoir un effet bénéfique sur leur résistance à cette terrible maladie fongique.

Orme en fleurs (21 mars). Troaon. L'Hôpital-Camfrout.
Partager cet article
Repost0
29 juin 2021 2 29 /06 /juin /2021 18:34

Sur l'estran, en secteur 'mode battu' - c'est à dire que ce coin-là de la côte prend les vagues en pleine poire, même par temps calme - la moindre fissure est un abri vital pour tout un tas d'espèces.

Admirons leur résilience et leur solidarité... Question de survie.

 

Partager cet article
Repost0
26 juin 2021 6 26 /06 /juin /2021 18:26

Le mieux, pour éviter foule et embouteillages, c'est encore d'avoir sa voie privée, réservée et interdite aux autres. Comme le font ces hermelles (vers coloniaux) quand ils vont s'implanter sur un nouveau milieu.

 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2021 3 23 /06 /juin /2021 19:30

Le pied, quand on part en vacances à la rentrée, c'est qu'on a l'autoroute rien qu'à nous  !

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2021 7 20 /06 /juin /2021 19:24

Quand on est cuirassé comme des berniques, on ne va pas se perdre en mondanités quand on a toute une foule de balanes à traverser... on fonce !

(D'ailleurs, les pauvres balanes, elles sont fixées ad vitam aeternam à leur rocher...)

 

Partager cet article
Repost0
17 juin 2021 4 17 /06 /juin /2021 19:23

Ce cousin des berniques, tout petit, tout mignon, et tout branché avec ses lignes dorsales bleu-fluo, semble des plus sympathiques. Mais méfiez-vous, c'est un redoutable prédateur ! (Tout au moins pour les laminaires, qu'ils dévorent à belles dents et sans pitié !)

(Même si sur la photo, ils font leurs innocents !)

 

Partager cet article
Repost0